La Culture et les “Mythes”


Aux pieds de l'élégant cône de l'Etna, le volcan actif le plus élevé d'Europe, le territoire du District Taormine Etna vante un héritage extraordinaire de vestiges archéologiques et de chefs-d'œuvre architecturaux. Les thèmes sont nombreux, et en les suivant vous pourrez découvrir une variété de trésors telle que peu de régions au monde peuvent en offrir autant. Le premier fut Ulysse

Le héros d'Ithaque immortalisé par le poème homérique, archétype du génie de l'intelligence humaine à la recherche constante de la connaissance et de l'inconnu, fut peut-être le premier explorateur de l'île. La Sicile d'Homère est la terre des Lestrigons, la patrie de Calypso et, d'après certains historiens, la demeure du cyclope Polyphème. Terre du mythe, encore plus que terre de conquête, les fouilles de Giardini Naxos, la première colonie grecque de Sicile, fondée en 743 av. J.-C. et le Théâtre grec de Taormine sont un exemple éclatant de superbes sites archéologiques en mesure de soutenir la comparaison avec ceux de la Grèce même. La conquête du pouvoir entre forteresses sarrasines

Le rendez-vous avec l'histoire ne s'épuise pas avec les ruines de l'âge ancien. Vous pourrez admirer de nombreux châteaux et vous laisser charmer par la splendeur de l'influence arabe du château de Calatabiano, par le mystère qui entoure tout le bourg et le château de Francavilla dont la légende raconte qu'ils furent fondés par Charlemagne, jusqu'aux nombreux châteaux forts normands. Le long de la côte ionienne de Messine, Frédéric II de Souabe réalisa les plus beaux châteaux royaux du Duecento italien, à l'aide du génie architectural de Riccardo da Lentini. De Savoca à Randazzo une suite d'imposantes forteresses enchâssées sur les sommets des collines ou sur les rochers à pic sur la mer vous attend, uniques par l'originalité des conceptions volumétriques par rapport aux châteaux forts normands. Il ne faut pas manquer de visiter le Château Nelson dont l'histoire remonte à 1040, quand Giorgio Maniace, un valeureux général byzantin, construisit un couvent sur le lieu de la bataille dans laquelle il battit les Sarrasins. Il fut détruit par un violent tremblement de terre en 1173, mais la reine Marguerite de Navarre voulut construire un nouveau château qui fut offert en 1799 à l'Amiral Nelson, vainqueur de Trafalgar, avec le titre de duc de Bronte. Aujourd'hui le château est situé à l'intérieur d'un parc luxuriant qui accueille, dans le musée en plein air, des ouvrages en pierre de lave. Les pièces habitées autrefois par la famille Birdport, les écuries et la petite église normande de Santa Maria a Maniace s'ouvrent sur la vaste cour. Un volcan à l'écran

La beauté du paysage sicilien offre un décor unique pour exprimer les émotions et la créativité. Cela était évident pour les grands cinéastes du calibre de Pasolini, Straub-Huillet et Jean Epstein qui ont raconté l'Etna en explorant son mythe, son feu céleste ou la spiritualité perdue dans le monde actuel, la nature intacte, les excès et les passions de son peuple. Non seulement le volcan, mais tout le territoire a été immortalisé par le septième art : Francis Ford Coppola a tourné à Savoca quelques-unes des scènes les plus belles du "Parrain" Partie II ; Roberto Benigni a situé à Taormine et y a partiellement tourné "Le petit diable", le territoire catanais de l'Etna est présent en toile de fond dans la "Storia di una Capinera" de Franco Zeffirelli. Ce ne sont que quelques-uns des chefs-d'œuvre à travers lesquels vous pourrez revivre le scénario naturel. Une île sans frontières

Leonardo Sciascia connaissait profondément sa terre, la Sicile, qu'il décrit dans son livre "Le jour de la Chouette" : "Femme elle aussi : mystérieuse, implacable, vengeresse ; et très belle". Il ne faut pas être forcément des intellectuels siciliens pour tomber sous le charme et la séduction du territoire du District Taormine Etna. Avant le vingtième siècle, pour nous limiter à l'époque moderne, l'écrivain romantique Wolfgang Goethe trouvait sur les pentes de l'Etna le sens complet de son Grand Tour, qu'il a immortalisé dans son Voyage en Italie. En 1884 ce fut le tour de Jules Verne qui, à bord de son riche voilier avec lequel il était en train de faire le tour de la Méditerranée, abordait à Catane, première étape en Sicile, et décrivait minutieusement la ville et ses alentours dans son "Mathias Sandorf". Quelques années plus tard, ce fut le déjà fameux Guy de Maupassant qui resta sans parole devant le spectacle de l'aube vue du sommet de l'Etna et décrite dans son livre "La Vie Errante". Non seulement les lettres, mais aussi la grande musique : c'est de là que Vincent Bellini tira son inspiration pour composer la poignante "Norma".

Si vous êtes à la recherche de votre inspiration, il se peut vraiment que vous la trouviez ici vous aussi.